10 secrets du betting gagnant

Chaque bettor rêve de battre un bookmaker et gagner beaucoup d’argent par les mises sur le sport. Mais seulement la quantité minimale des joueurs peut réaliser ce rêve. Néanmoins il existe quelques formules secrètes qui peuvent conduire au succès. Quelles règles vous devez respecter et si vous pouvez vraiment gagner avec leur aide – nous le découvrirons aujourd’hui.

10 secrets du betting gagnant

Seulement les actions raisonnables

Les mises ne supportent pas la négligence. Seuls ceux qui perçoivent le jeu en tant que la profession réelle et non la possibilité de faire fortune rapide peuvent réussir. Les faits suivants manifestent que le joueur réfléchit à ses actions :

  • disponibilité des stratégies de jeu et financière ;
  • interaction avec les agences fiables ;
  • détermination des objectifs réels et des délais de leur réalisation ;
  • ignorance des tournois douteux.

Accent sur le sport spécifique

Aujourd’hui on accepte les mises sur les événements différents, et ce non seulement pour les événements sportifs. Les agences de bookmakers peuvent offrir, par exemple, de deviner quel acteur jouera un rôle spécifique. Néanmoins, les joueurs expérimentés évitent de participer aux événements pareils, puisque la possibilité d’identifier du gagnant sans les connaissances spécifiques est extrêmement petite.

Le bettor ne doit pas disperser ses efforts et miser sur les sports peu connus, même s’il n’y a pas d’événements signifiants dans les domaines où le jeu est mené d’habitude. La connaissance des particularités d’une direction sportive particulière, la spécifique des équipes ou bien des participants séparés permet de calculer le plus précisément le coefficient de probabilité de la survenance de l’issue spécifique. Et donc, la probabilité de la victoire augmente plusieurs fois.

Respect des coefficients

Les joueurs expérimentés ne travaillent jamais avec une seule agence de bookmakers. D’habitude ils ont une liste des organisations avec lesquelles ils collaborent étroitement. La raison est assez simple – la dispersion des coefficients pour un résultat identique.

Les cas quand un bookmaker donne, pat exemple, 1.87, et un autre – 1.93, ne sont pas rares. La raison de ce phénomène peut être l’erreur des analystes, la campagne publicitaire, la politique d’entreprise. Bien sûr, il est profitable de miser avec l’agence où le coefficient est plus haut.

Mais il y a une nuance ici – l’entreprise doit obligatoirement être fiable. Il n’est pas rare que le coefficient augmenté est l’astuce des fraudeurs qui tentent d’attirer les joueurs inexpérimentés. C’est pourquoi avant de miser il est nécessaire de prendre connaissance des licences de l’entreprise choisie et lire les avis des joueurs qui ont déjà collaboré avec elle.

Connaissance de la théorie de probabilité

La mathématique, la statistique et d’autres sciences similaires sont les assistants principaux des bettors à côté des connaissances du sport et particularités des équipes et joueurs qui participent à la compétition. Leurs lois s’étendent aussi au monde des mises.

La connaissance de mathématique aidera, par exemple, à calculer le coefficient de l’événement, et la statistique et la théorie de probabilité – à calculer la possibilité approximative de survenance de la série réussie ou perdue, aussi que leur durée.

Dispersion et son influence sur la profitabilité des mises

La dispersion est la variance des résultats réels reçus au cours de mise et des résultats attendus. Alors que la notion était considérée initialement d’être exclusivement mathématique, les bettors contemporains doivent obligatoirement le connaître. Nous allons expliquer par un exemple ce qu’est la dispersion.

C’est connu qu’en cas du jet de la pièce de monnaie idéale, la probabilité de la tombée de chaque côté est 50%. Mais dans la pratique c’est très rare, par exemple, la pile peut tomber 7 fois et la face 3 fois. Néanmoins le plus jets le joueur fait, le plus le résultat s’oblitère, s’approchant la probabilité intime de 50/50.

La règle similaire fonctionne aussi dans le betting. Si le joueur a perdu une seule et même mise, la probabilité de victoire la fois prochaine ne s’augmente pas. Même les joueurs expérimentés qui sont attrapés par le désir de regagner l’oublient souvent. En conséquence, ils perdent les sommes assez grosses. Si les mises ne jouent pas, c’est mieux de s’arrêter et analyser la situation. Peut-être, il faut changer la stratégie ou bien laisser le jeu pour un temps afin d’actualiser les connaissances.

Il n’y a pas de renseignements crédibles

C’est impossible de prédire avec exactitude le résultat et donner 100% de garantie que la mise jouera. Même le bettor expérimenté est incapable de faire cela. Trop de facteurs influencent le cours des événements sportifs.

On peut observer régulièrement les situations quand les agences de bookmakers donnent les hauts coefficients pour le résultat dont la probabilité réelle de survenance est 50% et plus. C’est souvent que le favori se change au cours de quelques minutes, ce qui justifie – même les analystes de bookmakers se trompent, sans parler des bettors. C’est pourquoi bien sûr il ne faut pas croire les déclarations sur le résultat prévu à 100%.

Application du betting de valeur

D’habitude les pensées du bettor circulent dans la direction suivante : « Je suis sûr que l’équipe А gagnera, c’est pourquoi je mise sur elle ». Néanmoins il faut s’habituer à penser autrement. Il faut estimer la fréquence des victoires de l’équipe А sous d’autres conditions similaires, c’est-à-dire à penser de la façon suivante : « L’équipe А deviendra le favori dans 8 cas sur 10 à la conservation de la composition actuelle des deux équipes, disponibilité des conditions climatiques spécifiques etc.». C’est ce qui est le betting de valeur.

Ensuite il faut estimer les coefficients des bookmakers et calculer le coefficient sans perte, aux fins de quoi l’unité est divisée par le pourcent des victoires, dans le cas indiqué – 0.8. C’est-à-dire, il est désirable de miser avec un coefficient de 1.25 et plus haut. La plus précisée l’appréciation préliminaire est, la plus gagnante la mise est.

Développement de l’art de perdre

Même l’histoire des bettors expérimentés comprend les pertes, et celle des cappers qui prévoient les résultats – les périodes néfastes. Il faut prendre les événements similaires calmement. Comme la théorie de probabilité dit, la chance de survenance d’une période néfaste est égale à la possibilité de commencement d’une période gagnante.

Ne pas se passionner pour les jeux express

La plus quantité des mises recueillies est, la plus haute la probabilité de devenir une partie perdante est. Car dans les jeux express ce sont non seulement les coefficients qui se multiplient, mais aussi les risques et les marges d’un bookmaker augmentent. La variante excellente est les petits jeux express qui comprennent 2-3 matchs.

Ne pas espérer à une seule mise

Même si le résultat est prévisible, il est inadmissible de miser la banque sur un seul événement. Premièrement, d’habitude le coefficient dans cette situation est bas. Deuxièmement, il est inadmissible de jeter la chance de survenance d’une autre issue, et dans le cas de sa réalisation les moyens financiers seront gaspillés.

En observant les règles simples, en améliorant les connaissances et en recevant l’expérience, on peut obtenir un grand succès dans le betting. C’est essentiel de ne pas perdre la patience et marcher d’un pas sûr à l’objectif convenu.

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX:

Développement du logiciel pour l'industrie des jeux

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

Contactez nous

Si vous avez encore des questions, nous nous ferons un plaisir d'y répondre
© inbetgames.biz | All rights reserved. Any copying of materials is allowed only with the consent of the rightholders.